Est ce nécessaire d’aborder le sujet ?

Pourquoi parler de l’épuisement professionnel dans votre entreprise ?

L’épuisement n’arrive pas du jour au lendemain : il s’installe progressivement chez un individu dans un environnement donné, c’est ce que l’on appelle la phase de burn-in.

Bien accompagné une personne « à risque » peut l’éviter si on sait lui procurer les bonnes conditions de travail, ou le soutien nécessaire.

Ce sujet peut faire peur, et l’aborder en entreprise est délicat, pourtant il est nécessaire d’aborder le sujet pour :

  • Connaitre les causes pour arrêter sa progression, et vous évitez des coûts engendrés par les arrêts de travail longue durée.
  • Informer vos collaborateurs pour qu’ils sachent vers qui se tourner en cas de questionnements.
  • Connaitre les acteurs de la prévention pour trouver l’aide nécessaire pour être bien accompagné à toutes les étapes de la prévention (I, II et III).
  • Savoir comment accueillir un collaborateur lors de sa reprise

La situation du confinement, et du déconfinement, ont bouleversé les repères de tout le monde, et risque fort d’augmenter le nombre de cas d’épuisements si on ne prend pas le temps de s’organiser correctement. Les risques sont donc accrus. Il est urgent de savoir les causes essentielles pour agir là où il le faut.

Cela répond aux exigences des articles L4121-1 et L4122-1.

Article L 4121-1
« L’employeur prend les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé physique et mentale des travailleurs. •Ces mesures comprennent :
– Des actions de prévention des risques professionnels ;
– Des actions d’information et de formation ;
– La mise en place d’une organisation et de moyens adaptés. •L’employeur veille à l’adaptation de ces mesures pour tenir compte du changement des circonstances et tendre à l’amélioration des situations existantes. »

Article L 4122-1
« Conformément aux instructions qui lui sont données par l’employeur, dans les conditions prévues au règlement intérieur pour les entreprises tenues d’en élaborer un, il incombe à chaque travailleur de prendre soin, en fonction de sa formation et selon ses possibilités, de sa santé et de sa sécurité ainsi que de celles des autres personnes concernées par ses actes ou ses omissions au travail.

Quel est votre intérêt économique ?

L’absentéisme coûte 108 milliards d’€ / an (Etude Institut Sapiens) et 6 % des salariés arrêtés en 2017 l’ont été pour un burn-out (baromètre Réhalto) il est donc temps de briser le tabou autour de ce sujet.

Une personne prise à temps s’arrêtera quelques jours ou quelques semaines, une personne qui aura dépassé les euil critique s’arrêtera quelques mois voir plusieurs années. Périodes pendant lesquelles je remplacement ne sera pas possible et qui se terminera souvent en longues procédures.

Parler de l’épuisement professionnel vous permettra de :

  • Conserver vos talents dans votre entreprise donc votre attractivité
  • Mettre en place plus de collaboration pour la prise de décisions
  • Prendre en compte les contraintes réelles du terrain
  • Amener vos collaborateurs à se responsabiliser sur la gestion de leur bien-être, de leur équilibre,
  • Réfléchir à leur employabilité sur le long terme,
  • Trouver les causes de certains problèmes récurrents et améliorer votre productivité
  • Réveiller des appétences de certains sur de nouveaux projets, pour innover sur des futurs besoins avec l’intrapreunariat.
  • De remplir votre document unique.

Cela vaut le coup de réfléchir en amont, non ?

Qui sont les personnes à risque ?

Vos meilleurs éléments, ceux qui sont investis et engagés dans leur travail. Ces personnes un jour peuvent se retrouver dépassées, et s’écrouler du jour au lendemain.

Certains très engagés, et investis risquent de souffrir si les conditions se dégradent pour eux : si un manager devient trop virulent, si les objectifs ne sont pas assez bien définis, si les temps de récupération ne sont plus possibles, si les changements sont trop nombreux et mal accompagnés, si la personne n’a pas les moyens d’agir, ou si son poste est mal défini….

Tous n’ont pas les mêmes résistances face au changement, au stress et parfois à force de résister, et de s’adapter, et bien le corps s’épuise et finit par dire STOP par le burn-out, ou autre chose….

Du jour au lendemain vous pouvez les voir s’arrêter, et ne plus jamais revenir, souvent sans aucune transmission de savoirs.

Comment agir ?

Il existe différentes étapes avant l’épuisement complet : savoir les repérer et alerter peut le limiter, c’est ce que je vous propose de décortiquer.

Votre entreprise est unique, la baguette magique n’existe pas et les solutions à trouver seront uniques, selon ce qui est déjà mis en place.

Nous pourrons développer ensemble des sessions pour favoriser l’intelligence collective sur le sujet ; des ateliers, des formations d’une journée ou sur plusieurs jours.

De nombreuses solutions collectives, et individuelles existent il faudra juste les adapter à votre organisation, après un diagnostic.

Vos collaborateurs et vos managers sont garants de votre performance, c’est eux qui connaissent le mieux votre entreprise et c’est eux qu’il faut impliquer dans la prévention.

Si votre entreprise est en bonne santé votre turnover reculera, et vous assurerez votre attractivité.

Cela vaut le coup d’essayer d’enrayer l’épidémie non ?

On en parle ?

Virginie Lemaire

07 69 10 28 50

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close