Comment aider quelqu’un que l’on pense être au bord d’un burn-out ?

Souvent on me demande comment faire pour aider les gens que l’on pense être en burn-out…

Bonne question !

Si vous y pensez c’est parce que vous avez vu un changement de la personne.

Cela peut être :

Des choses qu’elle ne faisait pas avant, ou sur lesquelles elle s’investit trop peut être… des sujets qu’elle traitait avant très rapidement et qui aujourd’hui lui prenne un temps fou… tellement que parfois elle termine son travail le week-end, ou qu’elle arrive plus tôt et part plus tard…

Des sujets qui la mettent de plus en plus en colère, des réactions qui ne lui ressemblent pas.

Une grosse démotivation à venir au travail… alors que d’habitude cette personne est toujours la première partante.

Un changement physique : une perte de poids ou l’inverse, alors que normalement cette personne prend soin d’elle.

Le fait qu’elle soit toujours fatiguée même après les vacances, qu’elle soit régulièrement malade, bloquée du dos …

Un changement d’attitude : elle ne trouve plus le temps de faire des choses pour le plaisir alors qu’elle faisait toujours plein de choses le week-end, voyait du monde, organisait des diners vous sentez qu’elle s’isole…

Elle prend de plus en plus de stimulants pour tenir, elle parle régulièrement de ces dernières trouvailles en pharmacie qui lui donne la pêche… Elle ne prend jamais conseil auprès de son médecin.

Vous êtes inquiets parce que vous avez vu ces changements, et qu’ils sont nombreux. Donc dites-le-lui.

C’est un premier pas vers une prise de conscience. Quand plusieurs personnes remarquent et interpellent sur ces changements cela peut permettre à la personne de parler de ce qui la préoccupe.

Exprimer les changements que vous avez remarqués, et proposez votre aide. Dites que si elle a besoin elle peut compter sur vous.

Vous trouverez peut-être ensemble une solution à son problème, car parfois seul le fait de parler permet de le solutionner soi-même, ou vos conseils lui permettront d’avancer.

Souvent l’écoute est suffisante.

Parler de ses problèmes de ses questionnements avec quelqu’un permet de mettre des mots, de prendre du recul et de se libérer d’un poids important.

Peut-être qu’elle pourra prendre un RDV chez le médecin, si elle n’arrive pas à expliquer pourquoi çà ne va pas, peut être ira-t-elle voir un médecin, coach, un psychologue ou peut être choisira-t-elle de ne rien faire.

La décision lui appartient, elle saura en tous les cas que vous êtes présent si elle a besoin de parler.

Le burn-out ne s’installe pas en une journée il prend des mois voire des années à se mettre en place.

Plus tôt on en prend conscience plus vite on s’en remet, de nombreux acteurs dans et hors l’entreprise existent et sont là pour aider…. On les découvre souvent trop tard.

Si vous êtes vraiment très inquiet obligez là à s’arrêter quelque jours… alerter quelqu’un de l’entreprise de façon confidentielle.

Le déni est très important sur ce syndrome.

Heureusement on ne fait pas tous un burn-out, parfois on traverse des périodes plus ou moins mouvementées, qu’il ne faut pour autant pas négliger car à force de répétitions la souffrance peut s’installer sur le long terme.

Quand on prend le temps de parler à quelqu’un de ces problèmes on peut trouver soi-même des solutions, ou l’autre peut nous apporter des conseils fort utiles auxquels on ne pensait pas.

Hier je discutais avec quelqu’un qui nous racontait qu’elle se sentait submergée par toutes les actions qu’elle avait à faire, qu’elle en avait touché un mot à son manager qui lui avait suggéré de demander de l’aide … Elle n’y avait pas pensé prise dans son engrenage de « comment je vais faire pour tout boucler ? Comment je peux avancer sur ce dossier pour mardi qui me demande autant de temps ? … » Elle ne s’était même pas dit que peut être quelqu’un serait disponible pour lui prêter main forte … Elle pensait pouvoir y arriver seule… ce qu’elle aurait sans doute fait d’ailleurs !

Elle a par chance trouvé un collègue qui pouvait la soulager un peu, et du coup c’était reparti avec le sourire … !!

Il y a toujours une solution à un problème, le plus dur c’est d’oser parler de son problème !

Plus on parlera des risques d’épuisement professionnel, plus on comprendra qu’il se met en place graduellement sur le long terme (la période de « burn-in ») avant l’arrêt forcé par le corps, plus cela nous permettra de trouver des solutions individuelles à mettre en place rapidement, et des solutions collectives à mettre en place sur le plus long terme au niveau de l’organisation du travail propre à chaque entreprise.

Prenez soin de vous car vous seul pouvez le faire.

Belle journée à tous,

Virginie Lemaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close